Journal d'un auteur contemporain pas encore mort

From the cradle to the grave

Je n’ai plus envie d’y croire. Tout n’est que regret. Une suite ininterrompue de souvenirs d’enfance plus mélancoliques les uns que les autres. Cette vie n’est qu’une fuite en avant incontrôlable. Une détestation grandissante de ce que l’on est devenu. Petit, j’étais le seul à ne pas m’imaginer grand. Je ne voulais rien faire plus tard. Juste rester celui-là. Moi aussi, j’aurais bien pris un tambour. Tout savoir ne m’a appris qu’à me méfier du monde qui m’entoure. J’aurais voulu qu’on me foute la paix avec mes rêves et mes fabulations de gamin, qu’on ne me fasse pas découvrir les mensonges. Je pourris, c’est irrémédiable. Tout ce qui était bon en moi, vous en avez fait un charnier. Et ces cadavres d’enfants puent. Mon cerveau pue jusqu’à la moelle. Ce que je suis devenu, c’est ce que vous avez fait de moi.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s