Journal d'un auteur contemporain pas encore mort

A Louyse H., Nancy, France, Europe, Terre, Univers

« Tout arrive. Mais tout arrive pour ceux qui sont prêts. Ce sont des souvenirs qui se renflouent pour se trouver un nouveau port d’attache, ou un nouveau point de fuite. La perspective d’être éternelle, d’avoir l’amour gavé d’infini nous mord toujours la nuque à un moment ou un autre. Et même si on sait que ce n’est pas vrai, que ce qui arrive, arrive toujours aux autres, on garde l’espoir, encore lui, en vie quelque part. Foutu espoir, espoir foutu, je sais que malgré le prix à payer, tu m’aimes encore… »

l’espoir

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s