Journal d'un auteur contemporain pas encore mort

Julie dans le métro

Parfois, Julie a les yeux perdus et le reste en perdition.

Mais au bout de la prunelle, l’espoir, encore lui.  Et lui pour elle, c’est un mal que je lui souhaite.

Bon rétablissement, Jules. 

julie-dans-le-metro.jpg

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s