Journal d'un auteur contemporain pas encore mort

A J.

198.jpg

Toi, t’as fait ton boulot.

Derrière, les autres

Nous autres,

On commence le nôtre.

 

J., toi, je te connais,

Quand elle est venue

Tu lui as dit

T’as tout faux.

 

T’as pas fini de la dérider.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s