Journal d'un auteur contemporain pas encore mort

A la porte

« Je ne suis pas un demeuré

Moi, quand on m’indique la porte de sortie, par un silence plus long que d’habitude, par un non-dit qui te demande de regarder ailleurs, par un geste de la main qui m’interdit l’accès aux lèvres, je sors. Mais derrière, je referme. Définitivement. »

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s