Journal d'un auteur contemporain pas encore mort

Relâche

Et voilà

Le deuxième scénario avce Louis est dans sa version 7C et attend les premiers retours. Je suis à la fois confiant et impatient. Je reste dans mes projections en terme de temps. Selon les retours et une autre réécriture, mi-février, au plus tard, ce projet-là sera dans les mains des pros. Le retour sur le pitch étant satisfaisant, je ne suis pas trop inquiet. Je ne peux pas dévoiler le titre ni l’histoire pour le moment, tout cela est bien confidentiel, je peux juste dire que c’est une comédie policière que j’aimerais bien voir proche de « Fargo »… au mieux ;o)

Le cinéma est cette course de fond là où le théâtre est un sprint perpétuel. Et là où j’écrivais dix pièces, j’écris deux scénarios. Nouvelle année, nouvelle donne. Derniers espoirs en tout cas.

Me voilà donc un peu plus libre. Jusqu’à ce que Louis me relance sur « Des espoirs en bandoulière » et une version plus light d’un point de vue budget. Je sens qu’il veut réaliser ce projet-là, pas à tout prix, mais en tout cas, même à petit prix. Et s’il faut aller chercher les acteurs pas loin de chez moi, il pourrait être assez culotté pour tenter l’aventure.

Bref, je respire un peu quand même. Et qu’est-ce que fait un auteur qui relâche ?

Il écrit.

Ouaaaaaaais…

Malade, oui…

Anyway, j’ai quelques petites choses qui traînent et surtout la pièce pour les Théâtropathes à écrire. Je les aime ces petits là. La pièce sera sûrement un voyage entre le clown et le quotidien. J’essaie de leur donner tout ce qu’on m’a donné dans cette belle technique et pratique du clown. Je pense aussi à Jimmy que j’aide pour son seul en scène. Je pense aussi à Caro pour qui je compose les musiques pour ses slams et si j’arrive à trouver comment mettre les morceaux sur mon site, je vous en ferais profiter. Je pense à Amathéa, de plus en plus, avec la bonne nouvelle qui va arriver d’un jour à l’autre. Wait & see. Je pense à Davyd qui, même s’il doit en avoir marre de Lloyd, ferait peut-être bien encore une excursion dans son univers. Je pense à Marie-Laure qui monte un spectacle fait de textes inédits vendredi 25 janvier à Bois-le-roi. Je pense aux deux montages de Y’a des nuits en Savoie et en Suisse, à Des maux sans lendemain à Lille, aux musiques pour le LP avec Maud, au roman, au générique de fin d’Un cadavre exquis…

Je pense… Je pense trop. En relâche, ma tête est pleine.

Vivement la réécriture.

L.

Publicités

Une Réponse

  1. Lou W

    Hum, que de choses à faire Lilian.
    Tu crois qu’avec tout ça, t’auras le temps de m’envoyer le début de not’ projet ? :)

    J’espere que tu vas bien.

    Dbisous

    janvier 18, 2008 à 6:12

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s