Journal d'un auteur contemporain pas encore mort

In the mood for Lloyd

Ma vie.

Tant de buts, d’ambitions, d’envies, de désir. Le tout à faire passer dans le chas d’une aiguille.  Entre la persévérance,  l’adresse et la patience, il va falloir jongler.

Professionnellement, tous les voyants n’ont jamais été aussi verts. Justement, ça intrigue. Tu as encore raison Emeric, être un tailleur avant d’être un couturier – vivre de son métier avant de son art.

Mon sourcil droit est levé. ML m’appelle pour me dire « c’est pas mal ». Maurice me traduit et me dit « il veut pas dire que c’est bien ». Il y a tout à faire, c’est vertigineux mais c’est grisant. En six mois, je suis passé du stylo abandonné au clavier qui remplit ma gamelle. A cette étape, je suis le seul responsable de la réussite ou de l’échec.

Et Didier « Bleu » de rajouter que mon thème astral est fort beau. Il va finir par m’y faire croire en cet octobre joyeux.

Tout à faire passer dans le chas d’une aiguille.

Idée obsédante pour un bordélique.

L.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s