Journal d'un auteur contemporain pas encore mort

Torsion de l’esprit

« Ecrire pour ne pas devenir fou »

disait George Bataille. Alors que se profile ce soir la première de « Un cadavre exquis » avec toutes les angoisses que cela suppose, le nouveau sujet d’une pièce pour les Théâtropathes sera… la folie. Je ne sais pas si je dois trouver un lien entre ces deux évènements… Auquel cas, c’est inquiétant. En même temps, j’y suis pour rien. Un furieux brainstorming avec eux à donner comme mots clés « enfermement, folie, psychopathe, femme fatale, Darling, culpabilité… »

Et donc, un peu à la manière de ML de rajouter à la fin « il faut que ce soit drôle aussi ».

Ce qui est drôle, c’est de me voir dans l’alternance des sourcils levés à trouver quelque chose de drôle à dire là-dedans.

Bon, à toute pour celles et ceux que je verrais ce soir. Vous me reconnaitrez, je suis le mec avec le sourire plaqué sur le visage en guise de masque.

L.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s