Journal d'un auteur contemporain pas encore mort

La nuit, en attendant… ext

 

« 

Parfois, je me demande quand sera la dernière fois que je le verrais. Quelle dernière fois, elle, posera son regard sur moi. De Fabien à Lou, il y a juste un jour où ce sera le dernier. C’est peut-être pour cela que je me retourne plusieurs fois dès que je les quitte et je vois toujours la même chose. Certains le savent et me regardent aussi, sourire en coin. D’autres marchent, s’enfoncent dans la bouche du métro et disparaissent.

Et si cette fois avait été la dernière ?

Mon esprit n’est pas morbide, il s’interroge. Il est peut-être trop conscient de la futilité des choses, de la fragilité de chacun. Il a la peur au ventre du temps qui passe, la crainte des séparations et la joie des retrouvailles. Un dernier regard me terrifie. Je le garde en mémoire jusqu’au prochain. Je dois être d’une inquiétude sans nom. Tu comprends ma souffrance lorsque je ne me reconnais plus dans la glace. D’ailleurs, je ne me souviens plus de la dernière fois où je me suis vu. La seule chose dont je me souvienne, c’est que je ne me suis pas retourné.

« 

Publicités

2 Réponses

  1. Alexandre

    Très beau texte « Monsieur Lloyd ». Le souvenir que j’avais de notre brève rencontre au Marché de Poésie m’avait laissé l’image d’un être moins enclin à la méditation… La part sombre de chacun se révèlerait-elle dans les mots ?

    juillet 12, 2008 à 9:41

  2. ar

    ideM…..

    juillet 21, 2008 à 11:10

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s