Journal d'un auteur contemporain pas encore mort

Déterminismes

Dans la vie, parfois, j’aimerais faire des choses. Quelles soient bonnes ou mauvaises, ce n’est pas le problème puisqu’elles ne visent que mon propre plaisir. Au fond, ce qui fait l’histoire n’est pas le discours que je devrais faire à St Pierre, mais tout ce dont j’aurais joui avant de le voir.

Mais voilà, j’ai un reste de morale qui traîne à l’intérieur et elle a beaucoup de principes…

Oui, j’ai bien relu Spinoza. On est libre quand on comprend qu’on ne l’est pas…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s