Journal d'un auteur contemporain pas encore mort

Archives de novembre, 2008

Dernière pensée de la journée

Parfois

Je me dis que je peux mourir

Ça changera rien à ma vie

Publicités

Brouillon

 » Et les jours qui s’allongent

Qui se dénudent devant moi

Et mes bras, trop courts

Pour remplir la distance « 


Yes

obama

c’est bien, on a l’impression que tout peut commencer maintenant