Journal d'un auteur contemporain pas encore mort

Chercheur dort

Dans l’attente des heures,

Je me déleste. Je me dépose. J’écoute ce qui bouge. Dehors. Dedans.

Dans l’attente des heures,

Je m’espère. A chaque instant.

Publicités

2 Réponses

  1. Cette espérance, qui est reliance de soi
    Cette écoute, qui est entente de soi
    Cette attente, qui est rencontre de soi

    Triple belles inconnues
    Pour une âme en mue…

    mars 6, 2009 à 2:15

  2. andré

    de mes heures passées a chercher,j’avais souvent pris le train au travrers des plaines…il l’avait si bien dit.aujourd’hui alain a pris un aller simple.la nuit je vais me retrouver non pas dans un hall de gare,il y a trop de passage,mais danns une piéce aussi grande qu’un studio new-yorkais.de ma ruée d’alors,il n’y a plus de chasse au tresor,et d’avoir trop souvent parcouru l’ile au tresor faut-il pour autant rechercher une autre »elle au tresor »?que faire de ces montagnes de questions?…entrer en resilience?…

    mars 15, 2009 à 11:04

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s