Journal d'un auteur contemporain pas encore mort

C’est parti…

Publicités

Une Réponse

  1. M.

    Une belle pièce où place à la respiration et la légerté n’est pas le mot d’ordre, mais intense de par sa trame, de part les jeux d’acteur/trices. Un voyage dans le monde de la folie, de la schizophrénie. Les cauchemards du passé se mélangent au présent. Un scénario bien ficellé où les morceaux de puzzles prennent placent petit à petit. On sent la mort en arrière-fond, l’irréparable, l’irrémédiable… On sent la dualité des liens qui se tissent entre chacun des personnages. Un pièce de l’intense cruauté que peut être le traumatise de nos vies. Merci à toi d’avoir su nous la faire partager dans la pudeur, entre les lignes, à travers les scènes… poser les maux.

    avril 22, 2009 à 11:50

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s