Journal d'un auteur contemporain pas encore mort

Trois petits points de fuite – Extrait 2

A un moment donné
Entre deux étages

Emmy –

Il y a mille morceaux de moi éparpillés dans des cœurs, des yeux, des gestes, des souvenirs. Je ne dis pas que ce sont les meilleures parties, mais quelles soient cabossées, usées, enfoncées, défoncées, elles sont de moi et elles sont chez eux. Il y a mille morceaux de ce que je suis au quatre coins des rues où j’ai pu aller, sur des bancs publics où j’ai traîné mes fesses, des clôtures ou des grillages où un garçon m’a collé pour m’y embrasser. Mille morceaux semés comme on gueule contre le vent face à la mer, une poignée de sable dans les mains. Mille morceaux de mes baisers, de mes espoirs, de mes langueurs, le tout abandonné à qui et surtout pour quoi. Il y a tant de moi laissé ici et là. Et moi ? A moi, qu’est-ce qu’il me reste ? Même mes larmes sont sèches. A moi, qu’est-ce qu’il me reste sinon des souvenirs qui n’ont même plus d’adresse.

Publicités

Une Réponse

  1. charles

    C’est un ami de l’ombre qui t’écrit…
    Je pense souvent à toi et à notre complicité autrefois…
    La vie, le temps emporte chacun de nous loin…
    Si un jour tu en ressentais l’envie, écris moi, nous pourrions partager quelques instants autour d’un chocolat chaud à Paris ou ailleurs…
    Je t’embrasse
    Charles

    novembre 26, 2009 à 9:31

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s