Journal d'un auteur contemporain pas encore mort

L’homme Tordu – 32

 » L’Homme Tordu, tu crois que ça dit quoi ? Tu penses que ça avance, mais comment ? En crabe, en arrière ? Ça freine, non ? Ça freine des quatre fers face à tout, face à quoi, face à lui, à soi ? Je sais pas, je demande, puisque tu nous définis ainsi. Continue, qu’est-ce qu’il y a encore à dire, sur elle, sur la fille du frigo, sur la perte, sur sa perte, sur la perte de l’innocence, sur ce qui bat et sur ce quoi tu ne crois pas. Rien ne revient. Personne ne revient. Bien sûr que les chemins peuvent être parallèle. Mais si on te tourne le dos, on n’a plus les yeux dans le même horizon.
Alors, écris. Encore quelques mots et nous y seront. Où ? Non, pas là la fin, je ne peux pas te rassurer, pas à la fin. On sera à la suite. On sera les trois petits points et ce, là, oui, pour le coup, jusqu’à la fin.
« 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s