Journal d'un auteur contemporain pas encore mort

L’homme Tordu – 33

 » Le cœur d’une nuit

Qui bat

Régulier

Au rythme apaisé

D’une humeur alanguie

Sa main saisie un souvenir

Une intime chaleur

Le pose sur son ventre

L’enlace, le tord, l’aime

Une dernière fois

Puis tutoie Morphée

Pour aller songer

A des « encore » d’autres nuits « 

Publicités

Une Réponse

  1. birdy

    Encore des nuits pour se blottir au coeur du noir et s’envoler telle une collombe et trouver la paix, des nuits pour se réveiller et avancer masquée ou pas masqué. Faut-il tout montrer, faut-il tout dire? faut-il tout écrire?
    Les chemins de transformation sont vastes et les horizons nous attendent…

    juin 15, 2010 à 7:23

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s