Journal d'un auteur contemporain pas encore mort

L’homme Tordu – 36

 » La fatigue
Elle mord
Entraîne avec elle par-dessus bord
Des espoirs et consorts

Elle suce
Aspire
Me laisse envisager un départ
Le pire

Elle m’essouffle
Invoque un émoi
Souligne la suspension
Sourit au soupir

La fatigue
Elle dit un désir
Ta main contre moi

Encore un peu « 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s