Journal d'un auteur contemporain pas encore mort

Courir

Dimanche 2 octobre.

On sera comme on sera, on fera comme on pourra, mais on courra.  Et pour sûr que nos mains se lieront à celles qui se battent, qui se sont battues, qui se battront malheureusement.

Bien sûr, on a le choix de ses indignations, de ses combats. Mais pour les hommes qui aiment les femmes, et donc leur cœur, et donc, ce qui il y a aussi au-dessus du cœur, ce combat-là peut aussi être le nôtre. Alors non, on trouvera pas un remède en courant cinq bornes, en donnant 20 euros. Mais au moins, on sera là. Simplement.

Gilles, Luigi, Anthony, David, Fabien, merci de répondre à l’appel. Je crois que le dernier arrivé paie sa tournée.

http://www.odyssea-paris.com/pages/index.php

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s