Journal d'un auteur contemporain pas encore mort

Ne bouge plus

« … Ne bouge plus. Oubli. Tous ces pas finiront par s’effacer. Tu auras beau appuyer de tout ton poids, de tout ton être, à un moment, il n’y aura plus de traces. Alors à quoi bon ? A quoi bon se battre avec ce qui ne veut pas de toi ? A quoi bon changer pour l’autre quand tous les efforts finissent par s’éparpiller dans le vent ? A quoi bon démonter des murs, défaire ses élans, ses étreintes, revoir sa copie et faire signer les bulletins d’absence par tes parents ? A quoi bon y croire quand tu as déjà les pieds dans l’eau ? Et le ressac de la mer qui emmène des grains de sable sous ta plante et qui t’enfonce un peu plus, donne des premiers signes d’encouragements. Ne bouge plus. N’appelle rien, ni personne ni moi, déjà bien trop loin. Ne bouge plus. Encore un peu de temps avant que la plage ne t’engloutisse toi aussi, à ton tour. Ne bouge plus… »

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s