Journal d'un auteur contemporain pas encore mort

Archives de janvier, 2012

D’autres voeux…

Bravo Emilie et Gaspard

Publicités

2011 aux Enfers

(2011 arrive aux Enfers. Lucifer l’accueille, les bras ouverts)

Ah ! 2011 ! Mon ami ! Viens dans mes bras !
Allez, sers-moi fort, enfin pas trop non plus, parce que toi, quand tu étreins, tu secoues mon coquin ! Ah ça, les nippons, la pulpe de leur Orangina n’est pas restée au fond ! On ne pourra pas dire que l’année du Lapin leur aura porté bonheur, hein ?
Ah non, t’en veux pas ! J’applaudis ! Le nucléaire, tout ça, tu as bien fait, les japonais, ils n’étaient plus à un petit Nagasaki près ! Ah Hiroshima, mon amour…

Tu sais qu’avec toutes les autres annus horibilis qui sont ici, tu nous as scotchés ? Bon, il y a bien 2001 qui t’en veux pour l’assassinat de Ben Laden, mais ne t’en fais pas, il est jaloux. 2750 morts avec deux tours et toi, plus de 200 000 en une journée avec de la flotte… Comme me disait Leni Riefenstahl, y’a pas photo ! Par contre, Patrick Swayze nous a fait une dépression devant la vague qu’il n’a pas pu surfer.

Le coup des révolutions arabes, c’est incroyable ! Au début, on s’est dit, ça y est, en voilà une qui va faire son intéressante, plus de dictateurs, la démocratie, tout ça, que ça va être chiant… Et là, coup de génie, les islamistes, la charia, l’Egypte qui s’en remet pas, la Syrie… Putain, la Syrie, t’as Benito et Adolf qui sont admiratifs. Bachar, il est attendu pour des happy hour d’enfer !

Pour la crise aussi, t’as bien emboîté le pas à 2007. De pire en pire ! Enfin, vu d’ici, de mieux en mieux ! Ah les Grecs, le sirtaki à poil ! Les Espagnols, ruinés, béats d’admiration pour leurs footballeurs payés des milliards ! Tu as fait rêver les pauvres, quelle classe ! L’Europe a l’accent allemand, les Rosbifs dehors, un bébé pour Carla et pour la réélection de son mari, Obama qui ne gracie pas les condamnés à mort, le dingue qui flingue plus de 90 personnes en Norvège et qui ne sera pas jugé parce qu’il est fou, et cette famine en Afrique qu’on pourrait tous voir sur nos écrans Lcd Plasma Digital 3D et que tu as réussi encore à dissimuler…  ! What else ?

Où es-tu allé chercher tout ça ?

La mère Bettencourt, c’est pas génial non plus ? J’en connais chez les Farcs qui doivent se les bouffer de ne pas avoir pris la bonne en otage…

Et le procès de Chirac, condamné 20 ans après les faits… ? Tu sais qu’en plus, tout le monde trouve ça bien, « c’est historique » qu’ils disent ! Avec tous les escrocs dans le coin, on est était plié. Ah si !
En plus, franchement, je pense que tu as trouvé le moyen extraordinaire de rassembler les juifs, les musulmans et les catholiques. Il suffit de traiter Dieu de con ou de le représenter et là, t’as les cocktails Molotov ou des manifestations un peu partout devant les théâtres. C’est brillant !

Bon, ça ne peut pas être parfait non plus. La libération des deux otages, là, j’ai trouvé ça moyen. En plus, les mecs avaient l’air en forme. Heureusement que t’en as fait égorger un ou deux derrière sinon l’espoir renaissait… Ton truc des Indignés aussi, fais gaffe, ils sont tellement cons là-haut que ça peut marcher. Et niveau chanteurs, c’est pas terrible non plus. Regarde 2009, il a emmené Jackson avec lui. 2010, Jean Ferrat. Et toi, là, tu nous envoies Amy Winehouse. Catastrophe ! En deux jours, elle nous a siphonné le bar, merci !

Et, personnellement, ma déception, c’est DSK. Bon, c’était rigolo, sympa tout ce cirque, la chute d’un homme puissant et tout le tintouin, mais tout ça pour quoi ? Rends-toi quand même compte que tu as privé 2012 d’un probable scandale sexuel tout en haut de l’Etat français ! Bah oui, tu t’es précipité ! Il y en a quelques uns maintenant qui sont prêts à ériger une statue à la gloire de Nafissatou Diallo…

Mais je ne t’en veux pas, t’as quand même drôlement bien bossé. Allez, vas-y, il y a 1929 et 1936 qui sont impatients de te rencontrer…

(2011 s’en va vers le bar. Lucifer, hurlant, harangue l’étage supérieur)

Hey ! 2012, t’es pas chiche de faire mieux que 2011 !

(pour lui, regardant sa montre)

Bon, de toute façon, si les Mayas n’ont pas dit de conneries, elle devrait descendre plus tôt que les autres, cette année-là… »

__________________________________________________________________

Et malgré tout, en regardant au cœur du noir, on peut y déceler des lumières, des étincelles d’espoirs. Moi, j’ai envie d’y croire, au travers des yeux de Harold, mon filleul, de toutes celles et de tous ceux que j’aime, de vous, qui lisez ces mots. C’est nous qui écrivons l’histoire, pas l’inverse.
Avec force, intensité et insolence, car il en faudra pour donner des couleurs à ce monde un peu trop triste, un peu trop gris, je vous souhaite une année où la santé n’en sera que meilleur.
Je vous souhaite la tendresse, de l’écoute auprès des vivants, des mourants. Je vous souhaite des mains qui se serrent devant l’adversité et la maladie.
Je vous souhaite la joie de toujours trouver de l’humain dans tout ce que vous ferez, chez tous ceux qui croiseront votre chemin.
Au plaisir de vous voir un peu plus cette année.

Lilian