Journal d'un auteur contemporain pas encore mort

En vous la souhaitant bien bonne

« (une salle relativement grande. Des Années sont assises et forment un cercle. Une se lève, c’est 2014…)

2014 – Bonjour, je… Je m’appelle 2014.
Toutes – Bonjour 2014.
2014 – Je suis contente d’être parmi vous, aux Anciennes Années Anonymes.
1988 – C’est nous qui sommes heureuses de te recevoir. En plus, une place vient de se libérer avec l’enterrement de 1992 qui nous a quittée précipitamment.
1999 – Ouais, enfin, elle, c’était une bonne année de merde, personne ne la regrette, hein !
2005 – Je t’en prie, 99, un peu de respect et souhaitons la bienvenue à 2014.
2014 – Je vous remercie. Voilà, ça fait une journée que j’ai arrêté de saouler tout le monde et… eh bien, je tiens bon…

(applaudissements timides)

1988 – C’est un bon début, 2014. C’est ainsi qu’il faut prendre les choses, faire des petits pas, l’un après l’autre.
2014 – Ce n’est pas facile, hein ! Y’a un an, on m’a fait promettre des tas de trucs, tous ces gens qui me réclamaient de l’espoir et que je leur en donne… J’avoue, direct, j’ai sombré, j’ai filé de l’optimisme à tout le monde !
1998 – On est toutes passées par là, ma petite ! Moi, je te ferais remarquer qu’avec ma Coupe du Monde, j’ai tenu mes engagements ! On ne peut pas en dire autant de tout le monde !
2014 – Non, mais franchement, je ne m’en suis pas trop mal sortie ! Je suis désolée, mais moi, j’ai pas dévasté la planète avec un tsunami, des tremblements de terre ou des ouragans. Honnêtement, là-dessus, tout le monde est d’accord pour dire que j’y suis allé avec modération !
1998 – Oui, t’as juste déplacé le triangle des Bermudes dans l’Océan Indien en y faisant disparaître un avion ou deux, chapeau bas !
2014 – Attendez, vous me faites marrer ! Je ne peux pas être partout, non plus ! Sérieusement, avec l’Ukraine, eh, vous y avez tous cru ! C’était bien parti ! Bon et puis, j’ai commencé à fêter ça avec deux trois autochtones et j’en ai pris une sévère. Résultat, derrière, je reconnais, j’ai pas assuré le service après-vente. A partie de là, bon, gueule de bois, je me suis prise les pieds dans le tapis. En Afrique, j’ai cru à une bonne grippe et là, paf Ebola… A peine je m’y penche qu’à Gaza, ça se querelle de nouveau entre voisins, et ça, franchement, les boules parce que je les avais à l’œil et là, boulette.
2008 – Boulette ? Et cet espoir que j’avais mis dans la tête de tout le monde avec mon Obama, t’en as fait quoi ? A 2015, tu lui as laissé une nouvelle sécession en succession ?
2000 – Et la sécheresse en Californie ? Les îlots de déchets aux Maldives ? Respirer à Paris en revient à faire du tabagisme passif ! Écologiquement, t’es dans le mur, ma jolie !
2008 – Politiquement, on en parle de ton bilan ?
2014 – Je suis désolée, mais je me suis alignée sur 2007 qui avait mis en place ce grand théâtre de Guignol pour faire rire tout le monde. Faut avouer qu’on s’est bien marré, hein ? Les chapkas, les pactes de responsabilités, le retour de Mini-Moi, l’extrême-droite, les benêts rouges, j’en passe et des meilleurs ! Eh, à la fin, vous pouvez me dire merci pour ce moment, ouarf !

(silence)

2014 – … Bon, d’accord, là aussi, je me suis peut-être un peu trop lâchée.
1988 – Ne t’en fais pas. Tu as fait ce que tu as pu et personne ne te jugera ici. Donner de l’espoir, c’est grisant, on connaît. Au fond, on est juste faite pour ça. Après, si en bas, ils n’y croient plus, c’est pas de notre ressort. Tu ne t’en es pas mal sortie, au final. Allez, maintenant, on va voir ce que 2015 a dans le ventre… »

*

Et si dans le ventre, 2015 nous proposait moins d’espoir pour faire davantage de place aux surprises. Des surprises, comme celle d’oublier un peu nos statuts pour nous retrouver dans les yeux un peu plus souvent. Des surprises, en donnant la chance aux audaces, aux audacieux de tout bord. Des surprises d’entendre dire « je souhaite », « je désire », plutôt que « j’espère ».

Des surprises, j’en veux pour vous, les meilleures, les plus belles possibles et une santé, pour le coup, sans mauvaises surprises.

Et surprenons-nous, avec toujours plus d’amitié et d’amour.

Rock’n’roll.

Publicités

2 Réponses

  1. Mireille Le Maître

    Merci pour ces vœux originaux. Je me suis permise de les renvoyer ( en rendant à Lilian ce qui est à Lilian) à des amis. Ils ont apprécié…
    Plus classiquement, je te souhaite une excellente année à toi et tes proches.
    Je t’embrasse

    Mireille

    janvier 7, 2015 à 2:12

  2. patricia

    Love it ! Merci

    janvier 19, 2015 à 9:26

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s